Bon alors, ce fameux épisode 7, tant attendu et vivement accueilli par la critique (certains vont même jusqu'à le définir de "meilleur Star Wars"). On en parle ou pas ?!

Star_Wars_Le_réveil_de_la_force

Ayant personnellement fuit toute critique détaillée avant d'aller le voir en salle par moi-même, je vous propose de passer directement en bas de l'article tant que vous ne l'aurez pas encore vu.

 

~ ! ATTENTION SPOILER ! ~

 

Alors, alors, par quoi commencer...

Certains défenseurs de la Star Wars story me disent que "c'est une histoire de famille". Mais enfin quand même, je trouve que le scénario a été un peu vite emballé/pesé.

Le décor est posé avec une jeune personne habitant une planète désertique, pourvue de facultés extraordinaires et vivant, entre-autres, de petits bricolages. Ca ne vous rappelle pas un certain Anakin ou même un certain Luke (même s'ils n'avaient pas exactement le même job) ?

Le méchant nous est ensuite présenté comme le fils de Leïa et d'Han Solo, entrainé à la pratique jedi par Luke mais qui s'est retourné contre lui et ses petits camarades de classe. Décidément il y a un gène qui déconne chez les Skywalker. Mon plus gros problème, c'est le moment "phare" du film qui tourne à la catastrophe intergalactico-scénaristique. Le méchant Kylo Ren dévoile son visage à son père sur une passerelle, à bord d'un croiseur interstellaire. On est déjà au comble du déjà-vu avec des rôles simplement inversés. Mais ici, le fiston embroche son papa sans regret et on voit ainsi le fantastique Han Solo crever comme une vieille merde.

D'ailleurs, ce méchant, il ne serait pas un peu trop inconstant ? A sa première apparition, il est juste bluffant. Le mec arrête le tir d'un résistant et le garde figé sans même le regarder, pendant qu'il vaque à ses occupations ! Même Yoda avait besoin de mettre toute sa concentration dans chaque attaque à repousser. Les techniques jedi semblent donc avoir sacrément évolué ! Mais le voilà ridicule de faiblesse le Kylo Ren face à une jeune femme qui utilise la force pour la toute première fois, sans même en avoir pleinement conscience ! Alors c'est quoi le truc ? Le côté obscur de la force fonctionne sur batterie et connaît des baisses de niveau ?! Et c'est quoi son délire à ce méchant en carton de porter un masque sans raison valable, d'autant qu'il passe son temps à l'enlever...?

Les incohérences ne manquent pas dans cet épisode. Il y a un vague malaise qui pèse autour de cette force aussi bien d'un coté que de l'autre. La jeune femme qui apprend à manipuler la force en fermant les yeux en plein combat alors que ça a pris des lustres à tous les autres jedi avant elle d'acquérir une telle maitrise, ce n'est pas beaucoup plus logique que le côté obscur à 2 niveaux de Kylo Ren.

Enfin, pour finir avec le scénario copié/collé sur les épisodes précédents, évidemment il est question de détruire l'arme ultra puissante (là dessus ils n'ont pas lésiné) de l'Empire - ah non pardon, du Premier Ordre, le nom a changé - et pour cela il faut envoyer des vaisseaux de combat tirer sur une cible précise. L'idée est originale, c'est bien.

Ah oui aussi, petite nouveauté technique dans ce film : les gens saignent quand ils sont touchés. On se disait bien qu'il manquait quelque chose à Star Wars depuis le début.

En résumé, le scénario est quasiment une simple copie de l'épisode IV et les détails techniques ne sont pas tout à fait dans l'esprit originel de la saga. Pour ce qui est du film en général, les personnages sont attachants (surtout le petit robot BB8 qui nous ferait presque oublier ce bon vieux R2), il y a du rythme, l'esthétique y est et on a plaisir à retrouver le trio de choc (même si Luke tarde un peu à se montrer, ça nous a fait un petit quelque chose), alors ce film reste agréable à regarder. Il n'est juste pas "le meilleur Star Wars" des 7 ^^

~ Ayé, SPOILER REFERME ! ~

A propos de robots, on a regardé une nouvelle série (enfin, nouvelle, elle date de 2012, donc nouvelle mais juste pour nous) : Real Humans.

Real-humans-Saison-1

Ca se passe en Suède, les Hubots (robots humanoïdes très perfectionnés) font partie intégrante du quotidien de la plupart des familles auxquelles ils servent de bonne, d'entraîneur de gym ou encore d'aide aux personnes âgées. Un programmeur a cependant voulu aller plus loin et est parvenu à doter ceux qu'il appelle ses "enfants" d'un logiciel de libre arbitre, leur permettant de penser et d'agir par eux-même.

Je ne vous raconte pas ce qu'il se passe, si ça vous intéresse je vous laisse le découvrir en visionnant la série. Celle-ci ne comporte que 2 saisons au lieu des 3 initialement prévues car elle a été arrêtée par manque d'audience donc on reste un peu sur notre faim. La saison 2 est toutefois moins prenante que la première, même si on aurait bien aimé en avoir le véritable dénouement. Ceci dit, le concept est plutôt intéressant, tous les travers de notre société actuelle et les problèmes que poseraient ce genre d'invention sont bien dépeints et la saison 1 nous a tenu en haleine tout le long !