On en reparle un peu ces derniers temps, notamment suite à cette incroyable nouvelle : http://www.pasteur.fr/fr/institut-pasteur/presse/documents-presse/premier-cas-remission-prolongee-depuis-12-ans-chez-une-enfant-infectee-par-le-vih

Alors, pour ceux qui n'ont pas suivi en cours de biologie : petits rappels !

1) La contamination

Elle se fait par le sperme, les sécrétions vaginales le lait maternel et le sang lorsqu'ils rentrent en contact avec les muqueuses ou une plaie non cicatrisée. Le virus est trop peu présent dans les autres liquides corporels (tels que la salive) pour infecter un autre individu. Le virus meurt très vite lorsqu'il est exposé à l'air libre, aussi vous ne risquez pas grand chose avec une brosse à dents, un rasoir ou du matériel à tatouage.

En résumé, vous pouvez être contaminé :

- Lors d'une pénétration vaginale ou anale

- Lors d'un cunnilingus, d'une fellation ou d'un anulingus si il y a saignement de l'anus

- Lors du partage d'une seringue de shoot

- Pour le bébé lors de la rupture de la poche des eaux à l'accouchement (il rentre alors en contact avec le sang et les sécrétions vaginales de la mère

- Pour le bébé lors de l'allaitement

- Si vous êtes un professionnel de la santé, lors de certaines manipulations non maitrisées

Et la contamination est encore plus probable si l'autre individu vient juste d'être contaminé !

 

2) La reproduction du virus

Une fois dans l'organisme le virus cherche à se multiplier et pour ça, il va tout simplement utiliser vos cellules immunitaires (voilà pourquoi on l'appelle "rétrovirus", même pas capable de se débrouiller tout seul cet enfoiré) et ce jusqu'à les tuer !

Son ADN va s'intégrer dans celui de vos globules blancs afin qu'ils le reproduisent et recréent grâce à son code génétique de nouveaux virus. Et comme chacun possède un patrimoine génétique différent, il peut se produire de légères mutations à chaque "photocopie" qui font que chaque virus reproduit (et transmis ensuite par contamination) n'est pas exactement le même ! Il existe donc une infinité de variantes du virus, c'est pourquoi il est très difficile d'élaborer un vaccin ou un remède contre lui !

Le développement du virus évolue sur 3 phases :

- La primo infection, qui peut durer environ 2 mois après contamination, la reproduction du virus progresse très vite jusqu'à être ralentie grâce à la réponse du système immunitaire

- La phase asymptomatique, où le nombre de virus croît très lentement tant que le système immunitaire parvient à maitriser sa croissance

- Le SIDA, où la reproduction du virus repart de plus belle lorsque le système immunitaire est débordé.

 

3) Les effets du virus

Il s'attaque à votre système immunitaire tout entier, amenant à la mort les globules blancs dont il se sert pour se multiplier et détruisant les autres cellules immunitaires.

Ainsi vous vous retrouvez immuno-déprimé, c'est à dire que votre corps ne sait plus se défendre contre les microbes. Chaque infection (alors appelée "maladie opportuniste") peut alors prendre des dimensions dramatiques puisque votre corps ne parvient plus à lutter !

On parle de séropositivité dès la contamination par le virus et on parle de SIDA lorsque les maladies opportunistes sont déclarées.

 

4) Le dépistage

Puisque très peu d'anticorps auront été mobilisés par l'organisme au cours de la primo-infection, il est judicieux d'attendre au moins 12 semaines, que cette étape soit sûre d'être passée, après un risque, pour procéder à un dépistage.

La plupart des centres sont aujourd'hui équipés de TROD (Tests Rapides d'Orientation Diagnostique), il s'agit d'une mini piqûre au bout d'un doigt qui vous donne un résultat en quelques minutes. Si le résultat est positif, il faudra confirmer le diagnostic par une prise de sang (pour test ELISA et Western Blot).

Chez le nouveau né, on procède à une détection d'ARN viral par PCR (Poly Chain Reaction -un système permettant de multiplier l'ARN trouvé en faible quantité afin de mieux l'analyser-) puisque la présence d'anticorps anti-VIH sera inévitable étant donné que ceux-ci passent de la mère à l'enfant durant la grossesse. (Je précise que pendant la grossesse et tant que la poche des eaux n'est pas rompue, il n'y a pas d'échange de sang -ni donc de transmission du virus- entre la mère et le foetus mais il y a des échanges quand même -dont les anticorps-).

 

5) Les traitements

Aucun traitement à ce jour ne guérit de l'infection au VIH.

La trithérapie est une association de 3 anti-rétroviraux qui agissent à différents stades de la fixation du virus sur les globules blancs et de la réplication de son matériel. Elle peut ainsi permettre de ralentir voire d'éviter la reproduction du virus.

Les effets secondaires aux traitements sont nombreux et fréquents : fatigue, nausées, diarrhées, atteintes musculaires, stockage de graisses desharmonisé, vieillissement, démence précoce,...

A l'heure actuelle, l'espérance de vie d'une personne atteinte du SIDA, sous traitement, est d'environ 40 ans. Cette estimation est variable selon le sexe et l'usage de drogues.

Preservatifs-630x0

 

Sources :

https://www.sida-info-service.org/

https://www.sidainfoplus.fr/index.php

http://www.odps38.org/presentation/local_index.php

http://www.snv.jussieu.fr/bmedia/

et mes souvenirs de l'école ^^