La semaine dernière, c'étaient les 30 ans de mon homme.

Connaissant son incroyable prédisposition à l'organisation (c'est à dire à ne rien prévoir du tout et se dire au dernier moment que ça aurait pu être sympa de faire un truc), je me suis lancée il y a un mois dans la mission quasi impossible de gérer l'évènement.

Ses amis d'enfance n'étant pas des plus réactifs, ne les voyant pas souvent (car on habite pas tout à fait à côté) et n'ayant pu récupérer directement ni leur e-mail ni leur numéro de téléphone (idem pour ses potes du boulot), j'ai tenté une vaste opération de recherche Facebook pour lancer les invitations. Comme je n'ai pas trouvé tout le monde, ça s'est fait un peu en mode téléphone arabe... Heureusement pour moi, mon chéri s'était quand même décidé à proposer la soirée à ses vieux potes directement de son côté et ça les a un peu plus bougés ! Malgré ça je n'ai su que 3 jours avant combien de convives il y aurait exactement (et de nous 2 c'est moi qui avais finalement le plus d'infos) et c'est carrément le jour même que certains se sont souciés du cadeau...

Côté potes de boulot, c'était la surprise de la soirée. Ils ont trop géré leur entrée car ils sont arrivés en file indienne, tous ensemble. Ils ont même mieux ciblé le cadeau que je ne l'aurais pu, car finalement c'est avec eux que chéri passe le plus de temps à discuter geekeries.

Le seul truc relou quand vous invitez des potes de boulot, c'est qu'il y a toujours des non-invités qui sont déçus et qui font la gueule. Franchement, je ne comprends pas pourquoi. On ne parle pas d'une soirée taf mais d'un anniversaire où le but est de faire une surprise qui fait plaisir et donc d'inviter des gens proches de l'intéressé. Et dans les collègues de boulot, même parmi ceux avec lesquels on s'entend bien, tous ne peuvent pas être considérés comme des amis ! On ne passe pas autant de temps, on ne partage pas autant de choses, on a pas autant d'affinités, on ne fait pas autant confiance et on ne s'amuse pas forcément de la même manière avec tout le monde. Enfin moi, je ne fonctionne pas comme ça et je ne suis pas la seule. Donc franchement, entre la collègue gentille mais avec qui il ne parle pas de tout, le supérieur avec de grandes qualités humaines mais complètement dépressif, le collègue profiteur et menteur qui semble jouer double jeu et le collègue qu'on a plaisir à retrouver autour d'une bonne table mais qui a 15 ans de plus que nous, non, je ne me voyais pas les inviter à la soirée grand n'importe quoi des 30 ans de chéri.

Histoire de marquer un peu le coup (et parce-que j'aime bien cuisiner des trucs bons quand on reçoit du monde), j'ai troqué les habituelles pizzas contre un combo verrines/cocottes/desserts faits maison et j'ai investi les derniers euros que je n'ai pas sur mon compte en banque dans quelques bouteilles de champagne (d'ailleurs pour moi j'étais frustrée car en sans alcool pétillant je n'ai trouvé que de la pomme ou de la pêche alors que je voulais de la framboise). Chéri a trouvé que j'avais un peu forcé sur le nombre de verrines mais (j'ai profité qu'il soit sorti pour les préparer en stress) ça ne l'a pas choqué qu'il y ait 15 cocottes de gratin dauphinois dans le four alors qu'il n'attendait que 5 personnes. Plusieurs fois j'ai eu peur de me faire griller mais c'est officiel : mon mec ne capte que dalle à ces trucs là.

Enfin, c'était une bonne soirée, on a bien rigolé et ils ont bien pourri la maison (finalement heureusement que je ne buvais pas car vu l'état de chéri le lendemain tout le ménage était pour moi) ^^

Il y a juste eu un détail qui m'a interpellée : certes, elle, je ne la vois pas souvent, mais j'ai remarqué que chaque fois qu'il y a plusieurs mamans à une soirée, elles ne parlent QUE de bébés. Et maintenant je fais partie de ce club. Alors au début, effectivement ça m'a fait plaisir qu'elle s'intéresse à ma grossesse, ça m'a plu aussi de pouvoir lui poser quelques questions, mais quand j'ai entendu les autres commencer à s'amuser autour de nous j'ai eu envie de me joindre à eux et je me suis sentie un peu coincée dans le clan de ceux qui n'ont plus d'autres sujet de discussion.

PAF ! teq paf